• Restaurant La Fontaine, à Taverny (95) : et la famille, ça va ?

    On se fait tous une idée précise du petit restaurant perdu dans la campagne où l'on se sentirait presque en famille. Mazette, quel cliché ! Et pourtant, c'est un cliché qui existe, double-mazette !

     

    Pour être honnête, j'écris cette critique après mon deuxième passage à La Fontaine. Car entre-temps, je me suis acheté un... appareil photo ! Chose promise, chose due.

    Revenons à notre sympathique resto. Un service impeccable, des sourires partout, et une attention toute particulière à chacun des clients, j'aurais du mal à décrire avec plus de précision l'ambiance chaleureuse qui nous enveloppe. Le patron lui-même s'occupe aussi du service, c'est un peu le grand-père dans cette famille, il sent le bon vin et la pierre de taille.

    Une bonne demi-douzaine de tables sont occupées et pourtant, on s'entend parfaitement. Un très bon point à mon avis, cela joue énormément sur l'ambiance. Pas de musique, c'est parfait, il n'y en a pas besoin. Les jours de soleil, la terrasse accueille très agréablement (mais pourquoi n'ai-je pas pris de photo ?!). Mais il pleuviote aujourd'hui, nous nous réfugions à l'intérieur avec ma compagne de bouche.

    Les prix commencent à 10 € pour les plats. Elle prend une salade estivale : carpaccio de bœuf, tomates, mozzarella, saumon, câpres, olives sur lit de salade verte, le tout parsemé d'herbes de Provence et d'un mince filet huile d'olive. Elle rajoute une pointe de sauce piquante, chacun ses goûts... Son commentaire est sans appel : « elle porte bien son nom : c'est frais, c'est doux, parfait pour l'été ! ». Je note...



    Pour ma part, ce sera spaghetti bolognaise. Un classique réussi, mais je mets un bémol sur le parmesan qui a sûrement passé trop de temps au frigo et faisait des boulettes dures. La prochaine fois, je reprendrai plutôt le filet de bœuf. Une excellente viande cuite à la perfection, tendre et savoureuse. Elle fondrait presque sur la langue.


    Comme vin, nous choisissons le Bordeaux. Traître car peu tanné, fruité ce qu'il faut pour être agréable et reste en bouche sans attraper à la gorge. La bouteille est partie un peu vite...



    Arrive le dessert. Ma comparse opte pour une tarte aux pommes flambées surmontée d'une boule de vanille. Rien qu'à l'odeur, on en veut encore. Sa tarte est engloutie avant que je puisse dire « ouf » !

    Quant à moi, mon choix est fait depuis mon premier passage et restera le même à chaque fois : Scotch Savarin. Je vous décrypte la photo : un fondant au chocolat coiffé d'une cerise confite, flanqué de trois boules de glace (café, vanille chocolat). L'espace restant est dédié à la chantilly. Le tout est recouvert d'un filet de chocolat et s'arrose tendrement de whisky. Il est possible de choisir entre le Jameson et le Campbell. Je choisis le premier par goût personnel, mais pour avoir goûté aux deux, ils se marient chacun très bien avec le dessert.


    A tester d'urgence donc, entre amis ou en couple.
    Note totale : 41 €

    Restaurant La Fontaine
    151 rue de Paris
    95150 Taverny


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :