• L'Atelier Charonne, à vomir sauf par les oreilles !

    David Reinhardt vaut-il une indigestion de graisse ? Pas sûr... Mais j'ai tenté tout de même l'Atelier Charonne avec quelques collègues.

    L'ambiance est faussement intime. Comprenez par là qu'on n'y voit goutte et qu'on ne s'entend pas à cause de la musique crachée par les hauts-parleurs bas de gamme. Pour tenter de me rassurer, je scrute une carte disparate : cuisine du Sud-Ouest, asiatique ou latino... A croire que le chef connaît toutes les cuisines, c'est louche ! Dans le doute, je choisis courageusement le cheese-burger avec frites. Du gras au gras à peine cuit, un vrai régal à prix prohibitif. Ne parlons pas des desserts à 8,50 €...

    Mes collègues ont la même surprise, la plus probante se présente sous la forme d'une assiette de charcuterie et de fromages. Du gras avec du gras, et un peu de beurre qu'on a du mal à nommer « fromage ». Heureusement, David Reinhardt, le petit-fils de Jango Reinhardt, nous console de cette infortune de table (les hauts-parleurs se sont éteints, ouf !). A défaut de régaler nos papilles, l'Atelier Charonne ravit nos oreilles. Je n'ai pas osé tenter les cocktails, j'y retournerai peut-être. Pour le jazz.


    Crédits photo :
    Junk Flood , le blog de Salomé Lagresle, geekette invétérée et adulée et acidulée et que tous les geeks aiment (ouf, tout ça !).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :